Le Grand prix de Formule 1 de Hongrie se déroule généralement le dernier week-end du mois de juillet. Le circuit, qui se trouve à 18 km de Budapest, a une longeur de 3971,8 m et sa forme permet à ce que 80% de la course soit visible de n’importe point par les spectateurs.

Le premier Grand Prix de Hongrie eut lieu le 21 juin 1936 dans le Bois-du-Peuple (Népliget). Il fut organisé par le Club automobile royal hongrois et 16 coureurs y participèrent, qui effectuèrent 50 tours sur un parcours long de 5 km. Près de 100 000 spectateurs assistèrent à la victoire de l’Italien Tazio Nuvolari avec son Alfa Romeo. Le circuit actuel date de 1986, devant ainsi le premier Grand Prix derrière le « rideau de fer ». Surnommé le « tourniquet » en raison de ses enchaînements incessants de virages, c’est un circuit lent, bosselé et étroit : la largeur de la piste n’est au maximum que de 15 mètres dans la ligne droite des stands.

Hungaroring a été le théâtre de moments mémorables comme les duels entre Nelson Piquet et Ayrton Senna, la perte de roue de Nigel Mansell en 1987, la victoire du même Mansell parti douzième et auteur d’un brillant dépassement sur Senna en 1989 ou encore la superbe course de Damon Hill sur la modeste Arrows en 1997 qui manqua de peu la victoire. Ce circuit n’a connu son premier Grand Prix sous la pluie qu’en 2006.

En raison de la pandémie de COVID-19, l’édition 2020 se déroulera à huis clos.