Le Carnaval des busós (« Busójárás ») est le plus important carnaval de Hongrie, classé au Patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Tous les ans, le jeudi précédant le Mardi gras jusqu’à la veille du mercredi des Cendres (soit 7 semaines avant Pâques), Mohács célèbre son carnaval en l’honneur du printemps, mais surtout en mémoire de l’expulsion des Turcs en 1687. Lors de cette fête populaire liée au peuple slave des Šokci, on assiste à un défilé spectaculaire de masques grotesques aux cornes de bouc (les busós) dont des milliers de torches projettent l’ombre macabre.

Les temps forts du Carnaval des busós sont :

  • le « débarquement », au cours duquel les busós traversent le Danube à la rame sur des barques depuis « l’île », nom local donné à la zone humide de l’autre côté du fleuve ;
  • le défilé jusqu’à la place centrale des busós portant l’impressionnant masque šokci traditionnel et faisant retentir leurs crécelles ;
  • la mise à l’eau du cercueil carnavalesque marquant la fin de l’hiver ;
  • le feu de joie allumé à la tombée de la nuit autour duquel la foule rassemblée brûle l’hiver en dansant en rond sur la place centrale.

Mohács est célèbre pour la bataille survenue le 29 août 1526 au cours de laquelle l’armée ottomane de Soliman le Magnifique écrasa les Hongrois conduits par le roi Louis II, qui périt dans les combats. Une seconde bataille de Mohács eut lieu le 12 août 1687, qui vit la victoire de l’armée du Saint-Empire romain germanique de Léopold Ier, commandée par Charles de Lorraine, sur les Turcs. Cette défaite porta un coup d’arrêt définitif à l’expansion de l’empire ottoman en Europe.

En raison de la pandémie de COVID-19, le Carnaval des Busós de Mohács est déprogrammé en 2021.